Thomas Earnshaw Avis : Des montres de luxe pas chères ?

Et si le luxe devenait finalement très accessible ? C’est la promesse faite par la marque horlogère Thomas Earnshaw, qui nous promet des garde-temps de très belle qualité à des prix plutôt raisonnables. D’où sort cette marque ? Est-ce que leurs montres sont vraiment fiables ?

Je vous dis tout ce qu’il faut savoir avant de passer commande. Une chose est sûre, les avis sur les sites de vente marchands sont globalement très positifs.

Thomas Earnshaw Avis et note !
  • Qualité de fabrication
  • Design
  • Fiabilité
  • Rapport qualité/prix
4.2

Résumé

Il y a du bon, du très bon, mais également quelques déceptions parmi les collections Thomas Earnshaw. Dans l’ensemble, les prix sont cohérents, les designs sont chouettes et les mouvements automatiques fonctionnent bien. C’est une marque intéressante pour découvrir l’horlogerie de luxe sans se ruiner.

Qui est Thomas Earnshaw ?

Le nom de Thomas Earnshaw fait partie de la grande histoire de l’horlogerie. C’était un horloger britannique qui travaillait au 18e siècle pour l’observatoire Royal de Greenwich. Il a développé de nombreuse innovation à son époque, avec notamment une simplification pour la fabrication de chronomètre, afin de les intégrer plus facilement sur les montres grand public.

On lui doit également l’invention de l’échappement à détente à ressort ainsi que la fabrication des tout premiers balanciers bi-métalliques. L’homme est devenu légendaire, puisqu’il aura équipé le bras de Charles Darwin pour ses expéditions et Jules Verne parle de lui dans son roman « Le Tour du monde en 80 jours ».

Attention, ne vous méprenez pas, la marque Thomas Earnshaw qui existe aujourd’hui est une marque hommage, qui n’a aucun lien avec le célèbre horloger. Il s’agit d’une marque relativement récente, fondée en 2012 par le groupe britannique Dartmouth Brands Limited qui possède notamment des marques de montres comme Spinnaker ou AVI-8 pour les plus connues.

Quelques modèles phares de la marque

Difficile de faire un tri parmi les très nombreuses références proposées par la marque britannique. Je dévoile donc ici 3 modèles, à des prix raisonnables, qui ont récoltés de très nombreux avis positifs :

Earnshaw Longitude

earnshaw longitude

Promo
Thomas Earnshaw Longitude Shadow ES-8063-06 Montre automatique pour homme Avec cadran marron à...
  • Mouvement automatique
  • Cadran squelette
  • Boitier acier inoxydable
  • Bracelet cuir véritable

La Longitude est la montre Earnshaw qui se vend le plus depuis le lancement de la marque. Elle le doit en partie à son look skeleton, avec le mouvement parfaitement visible depuis le cadran, qui séduit toujours les nouveaux passionnés de montres automatiques. Elle le doit aussi à son prix très raisonnable (entre 150 et 300 € selon les versions), ce qui est plutôt rares pour une montre automatique de nationalité anglaise. Je vous explique plus bas, comme c’est possible.

La Longitude est une montre particulièrement également, à 2 aiguilles, avec un Dual Time pour avoir l’heure de deux fuseaux horaires sur le même cadran. Plus rare, on trouve une complication avec une phase de lune, c’est presque du jamais vu à moins de 300 €.

Elle ne pèse que 100 grammes, ce qui est tout à fait correct. Le boitier est en acier inoxydable de 14 mm d’épaisseur pour 44 mm de diamètre. C’est donc une montre assez grande, pour les hommes et plutôt adaptées aux gros poignets. Elle est étanche à 5 ATM, suffisant pour la conserver sous la douche.

Le design est très classique, plutôt luxueux, même si au final l’assemble et les finitions restent relativement basiques. C’est clairement la vision du mouvement qui fait la différence sur ce modèle.


Earnshaw Beaufort

earnshaw beauford

Thomas Earnshaw Beaufort Anatolia ES-8059-03 Montre automatique mécanique pour homme Avec cadran...
  • Precise 40 Jewel Mechanical Automatic...
  • Brown dial with Applied Index
  • Brown Genuine Leather Strap and Strap Buckle

Plus étonnante, plus moderne et bien plus originale, la Beaufort est également plus récente. Le design du cadran sort vraiment de l’ordinaire avec ce contour cranté. On a toujours quelque chose de très classique, voir même un peu vintage, mais en même temps beaucoup de modernité.

Le cadran intègre deux mini-cadrans, l’un pour les heures et les minutes, en chiffres romains, l’autres plus petit pour les secondes. C’est un montage vraiment intéressant, avec notamment les « rubans » métalliques qui se lient à des ouvertures au niveau du cadran, permettant de voir l’intérieur de la montre et donc quelques rouages du mouvement automatique.

Il y a une véritable recherche esthétique et je trouve que globalement les finitions sont très bonnes. Pour le prix, on aurait tout de même apprécié un verre saphir, mais ce n’est pas très grave. Le boitier est en acier inoxydable, de 43 mm pour 14.5 mm d’épaisseur. Là encore, on a à faire à une montre assez conséquente, plutôt destinées aux gros poignets.

C’est une très belle montre, à un prix cela dit peut-être un peu élevé pour la marque. Il semblerait cependant que le mouvement soit de bonne qualité et la résistance à l’eau de 5 ATM devrait lui offrir une durée de vie intéressante.


Earnshaw Fowler

thomas earnshaw test

C’est la petite dernière du fabricant britannique, qui s’inspire clairement de la forme octogonale de la célèbre Royal Oak et qui a mon avis devrait connaitre un succès certain dans les mois à venir. Entièrement en acier inoxydable, du boitier au bracelet, elle reprend le look Royal Oak intemporel, en ajoutant le mouvement skeleton, toujours dans le but de séduire les nouveaux amateurs de montres mécaniques.

C’est une montre 3 aiguilles, avec luminova sur ces dernières et sur les index des heures, pour une lecture agréable, même dans le noir. Son boitier de 46 mm de large pour 15 mm d’épaisseur est relativement imposant, il sera bien plus adapté à un gros poignet, plutôt qu’à un bras trop fin.

Le mouvement est squelette est vraiment sympa, avec certains rouages dorés au milieu de rouages métal. La résistance à l’eau de 5 ATM est toujours présente. Les finitions sont vraiment sympas, on sent que le fabricant progresse à chaque nouvelle montre et on ne peut que s’en réjouir.

Il y a cependant une moins grosse prise de risque que sur les modèles présentés plus haut. Les montres « hommage » à la Royal Oak sont nombreuses, on en trouve notamment en entrée de gamme chez Didun par exemple.


Des montres femmes également

Même si les collections sont moins nombreuses pour les femmes, Thomas Earnshaw propose tout de même quelques montres intéressantes, aussi bien en mécanique qu’en quartz.

Earnshaw Anning

earnshaw femme 2

Elle ressemble à une version simplifiée de la longitude chez les hommes, sans complication, mais toujours avec le mouvement squelette apparent. Le boitier est en acier inoxydable, de 33 mm pour 9 mm d’épaisseur. C’est donc une montre de taille raisonnable, parfaitement adaptée aux petits poignets.

Le cadran est très sexy, avec des index bâtons et des index chiffres romains. On retrouve un mélange de rouages argentés et dorés, comme sur d’autres modèles de la marque. Les finitions sont vraiment soignées, avec notamment un acier poli pour le boitier et un acier brossé sur certaines pièces du calibre.

On trouve différents types de bracelets pour cette montre Anning, certains en cuir, d’autres en mailles milanaises. La collection se décline aussi en différentes couleurs, que ce soit pour les index, le contour du cadran ou même le boitier.


Earshaw Australis

earnshow femme

Thomas Earnshaw - ES-8029-01 - Australis - Montre Femme - Automatique Analogique - Cadran Nacre -...
  • Montre, Garantie, Boîte original
  • ATTENTION ! Il s'agit d'une montre...
  • Instruction de mise en route : Ce modèle a...
  • Pour le premier remontage de la montre, il...
  • Diamètre du cadran : 36 millimètres

Peut-être un peu plus classique, l’Australis est en revanche bien plus girly. Son boitier possède une sorte de lunette avec des brillants et les index sont aussi de faux de diamants. Le cadran donne un effet émaillé très joli et on a droit à une petite fenêtre qui nous laisse apercevoir légèrement le mouvement.

C’est une montre automatique, qui se remonte seule et qui possède 2 aiguilles. Un mini cadran à 6 heures s’occupe des secondes. En termes de design, on a vraiment un modèle très soigné, monté sur un bracelet tissu maillé que je trouve très réussi.

Au dos de la montre, on découvre le mouvement en transparence, comme sur quasiment toutes les montres du fabricant anglais. Je trouve cependant le prix de ce modèle un peu élevé par rapport à ce que peut proposer la concurrence. Cela dit, ça reste une très belle montre automatique.


Des anglaises, mais des mouvements chinois…

Les montres sont apparemment assemblées en Angleterre, mais l’essentiel des pièces et notamment les mouvements, sont chinois. Ce sont des calibres avec un certain niveau de détail, mais qui restent des mouvements d’entrée de gamme.

On trouve assez facilement des avis négatifs sur ces mouvements qui parfois peuvent s’abîmer assez rapidement. D’autres au contraire n’en disent que du bien après plusieurs années de bons et loyaux services.

On peut donc en déduire que la qualité est un peu aléatoire d’un modèle à un autre et d’une montre à une autre. Je pense que les montres Earnshaw à moins de 300 € valent plutôt le coût. Les finitions sont chouettes, les designs sont sympas, le mouvement fait le job et on a quelques complications parfois rares dans cette gamme de prix.

En revanche, quelques modèles me semblent bien trop chers (500 à 1000 €) pour ce qui est proposé. Dans cette gamme de prix, je préfère investir sur du made in France, de type Beaubleu par exemple, qui ont des mouvements d’une qualité supérieure.

Avantages et inconvénients

Avantages :
  • Un niveau de finition très intéressant
  • Des mouvements mécaniques / automatiques
  • Des designs vraiment travaillés
  • On trouve des complications assez étonnantes sur certains modèles pas chers

Inconvénients:
  • Des collections parfois un peu trop chères pour la qualité proposée
  • Des mouvements qui peuvent parfois avoir une durée de vie un peu limitée

Les avis des utilisateurs

Globalement, les avis sont très bons, aussi bien sur le site du fabricant directement, que sur les sites marchands. Très souvent, les clients avouent recevoir des compliments sur la beauté de leur montre. Il faut bien avouer que les designs sont très soignés et les montres sont originales.

On note surtout qu’il y a énormément de débutants, qui découvrent les montres automatiques et qui sont donc ravis d’acheter une montre avec un mouvement visible. C’est toujours appréciable pour profiter au mieux du calibre et pour frimer auprès des copains qui ne connaissent pas beaucoup les montres.

Thomas Earnshaw Avis : Le verdict !

C’est finalement un avis assez mitigé, mais plutôt bon ! Les montres que je présente plus haut sont de bonne facture, avec des prix relativement raisonnables. Cependant, d’autres collections, notamment en quartz, sont vendues à des tarifs assez exorbitants pour ce qui est proposé. Il y a donc du très bons chez Thomas Earnshaw, mais aussi des garde-temps assez décevants.

Dans l’ensemble, les designs sont cependant réussis. Il y a une véritable recherche esthétique et les mouvements skeletons ajoute forcément un charme qui plait toujours. Je les trouve un peu chargé tout de même, ce sont des montres un peu tape à l’œil, mais chacun son style. La plupart des clients sont en tout cas ravis de leur achat et les quelques modèles que j’ai eu au poignet m’ont plutôt convaincu. Earnshaw fait le job !

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Montre.review - Les meilleures montres avec avis
Logo